LETTRE AUX AUTORITÉS MEXICAINES POUR DÉNONCER LA DISPARITION DE SERGIO RIVERA HERNANDEZ

Montréal, le 6 septembre 2018

Son Excellence Enrique Peña Nieto
Président du Mexique

Son Excellence José Antonio Gali Fayad
Gouverneur de l’État de Puebla

Son Excellence Alejandro Ives Estivill Castro
Consul du Mexique à Montréal

Objet : Dénonciation de la disparition de Sergio Rivera Hernández et nécessité d’une action urgente des autorités.

Messieurs,

Nous, organisations syndicales et de la société civile du Québec et du Canada, sommes extrêmement préoccupées par la grave montée des violences dans la zone de la Sierra Negra de l’État de Puebla autour de la défense des territoires par les populations, pour la plupart autochtones, qui seraient affectées par le projet hydroélectrique Coyolapa-Atzatlán, composé de trois barrages uniquement destinés à alimenter les activités de la minière mexicaine Autlán.

Nous dénonçons la disparition du militant d’origine nahua Sergio Rivera Hernández, survenue le 23 août 2018 dans ce contexte de répression des voix dissidentes. Monsieur Hernandez avait reçu à plusieurs reprises des menaces visant à faire taire son opposition à ce projet extractiviste, ce qui nous fait craindre pour sa sécurité et son intégrité physique.

À l’instar d’autres organisations de la société civile, nous demandons instamment et urgemment aux autorités mexicaines :

1. De prendre toutes les mesures nécessaires pour retrouver Sergio Rivera Hernández et garantir sa sécurité, tout comme celle de sa famille et de la communauté de San Pablo Zoquitlán, Puebla;

2. De mettre en œuvre immédiatement une enquête approfondie et impartiale sur cette disparition et de traduire les responsables devant la justice, en conformité avec les standards internationaux;

3. D’arrêter toute forme de harcèlement et de garantir en toute circonstance que tous les défenseur.e.s des droits humains au Mexique soient capables de poursuivre leurs activités légitimes de défense des droits sans crainte de représailles et sans contraintes.

Nous vous demandons d’agir le plus promptement possible pour tenter de retrouver M. Hernández sain et sauf.

Veuillez acceptez, Messieurs, l’expression de nos salutations distinguées.

Les organisations québécoises suivantes ont signé :

Centre international de solidarité ouvrière (CISO)
Comité international de l’UNION PAYSANNE
Comité pour les droits humains en Amérique latine
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Conseil central du Montréal métropolitain – CSN
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)
Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (Fneeq-CSN)
SLAM-Solidarité Laurentides Amérique centrale
Syndicat des Métallos