Haïti


Autrefois surnommée la perle des Antilles, Haïti est devenue avec le temps l’un des pays les plus pauvres de la planète, affaibli par l’instabilité politique et économique, affecté par les nombreux embargos et victime de la corruption.

 

Il n’existe actuellement aucun syndicat fort en Haïti et les droits du travail sont pratiquement inexistants. Malgré tout, le mouvement syndical et populaire haïtien s’organise et des petits groupes militent pour le respect des droits humains.

 

Le CISO appuie depuis longtemps le renforcement de ces mouvements grâce à plusieurs projets qu’il a organisé avec ses partenaires haïtiens, l’Institut Culturel Karl Lévêque (ICKL), la Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (PAPDA) et Antèn Ouvriye.

 

PARTENAIRES


L’Institut Culturel Karl Lévêque (ICKL)

Fondé en 1989, l’Institut Culturel Karl Lévêque est un organisme à but non lucratif, non confessionnel et lié à aucun parti politique. C’est un centre de réflexion et d’analyse sociale, de formation, d’éducation populaire et d’accompagnement des groupes de base. Actuellement, son équipe de travail est composée de 13 personnes.


Les activités de l’ICKL s’articulent autour de quatre programmes d’éducation populaire :

  • Lieu d’échanges: organisation de conférences-débats, de séminaires et de l’Université d’été populaire.
  • Mémoire des luttes populaires en Haïti: ce secteur s’intéresse à un champ bien délimité, celui de l’histoire des luttes populaires en Haïti.
  • Appui à la base: sessions de formation de courte durée et accompagnement prolongé sur le terrain de certaines organisations de base.
  • Droits humains: actions directes d’éducation, de défense et de mobilisation sur la question des droits humains.



La Plateforme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (PAPDA)

Fondée en 1995, la PAPDA est un regroupement de mouvements sociaux et d’organisations de la société civile haïtienne qui travaille sur les politiques publiques par le biais de l’information, la formation, l’analyse critique et l’élaboration de propositions alternatives. Ce réseau vise essentiellement à renforcer les capacités des mouvements sociaux d’Haïti,  quant à leurs capacités d’intervention sur la scène politique et sociale avec des propositions documentées, viables et cohérentes et qui vont dans le sens des intérêts de toutes et tous.


RAPPORT DU PROJET :

APPUI AU DÉVELOPPEMENT D’INITIATIVES SOCIOÉCONOMIQUES D’ASSOCIATIONS PAYSANNES DANS QUATRE COMMUNES D’HAÏTI

 

Ce projet mené en partenariat avec l’Institut culturel Karl-Lévêque (ICKL) visait : l’amélioration de la situation économique des paysannes et des paysans haïtiens dans les communes de Verrettes (département de l’Artibonite), de Petit-Goâve et de Croix-des-Bouquets (département de l’Ouest) et de Marigot (département du Sud-Est).


Quatre organisations paysannes ont bénéficié directement de ce projet :

  • la Fédération Groupement Paysans Belle-Fontaine (FGPB), Commune de Croix-des-Bouquets, département de l’Ouest;
  • l’association Force pour défendre les droits des paysans de l’Artibonite (FDDPA), commune de Verrettes, département de l’Artibonite,
  • la Coordination des Militants pour le Développement (CMD), commune de Petit-Goave, département de l’Ouest;
  • l’organisation Tèt Kole ti Peyizan Ayisyen, commune de Marigot, département du Sud-Est


Afin d’assurer un meilleur encadrement du projet, le CISO a réalisé deux missions en Haïti : une mission de démarrage du 15 au 19 octobre 2012 et une mission d’évaluation du 4 au 18 février 2014.


Lire la suite : Rapport Appui… dans quatre communes d’Haïti 2012-2014


Summary of Project Results Support to the Socio-Economic Initiatives in Haiti


Album de photos 1re partie

Album de photos 2e partie


PROJET 2009-2011


Konbit pour une construction démocratique et solidaire d’Haïti


Partenaires locaux :

Institut Culturel Karl Lévêque (ICKL)
Plateforme Haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif (PAPDA)
Antèn Ouvriye (Antenne ouvrière)


Contribution financière :

Agence canadienne de développement international

Ministère des Relations internationales du Québec 


Durée du projet : janvier 2009 à décembre 2011


Description et objectifs du projet: Le projet Konbit pour une construction démocratique et solidaire d’Haïti consiste à appuyer les structures d’organisations paysannes, populaires et syndicales,  par l’appui  de certaines activités collectives d’économie solidaire, de formation, de concertation et de plaidoyer.


Objectifs poursuivis:

  • Permettre aux femmes paysannes membres des organisations ciblées d’analyser la situation afin de développer des stratégies qui leur permettront d’accroître leur influence au sein des structures décisionnelles.
  • Favoriser la mise en place de micros projets d’élevage, d’agriculture ou de services qui permettront à des groupes de paysannes et de paysans d’accroître leurs ressources, et ce, grâce à un programme de formation et d’appui à des initiatives d’économie solidaire.
  • Développer le plaidoyer pour permettre au monde paysan d’accéder au crédit rural.
  • Soutenir des activités d’information et de formation sur les lois du travail en ville et en milieu ouvrier, notamment grâce à la production d’outils pédagogiques et à des recherches sur les thèmes de l’augmentation du salaire minimum, la réforme du code du travail, et l’impact des lois HOPE I et II (lois qui favorisent l’établissement de zones franches dans l’industrie du textile grâce à un accès hors taxe et sans quotas au marché américain).

Sont également prévus au programmes des missions d’échange, une stage et une tournée des partenaires au Québec afin de développer des liens de solidarité entre le Québec et Haïti et d’échanger sur les expériences et sur les conditions de vie et de lutte des uns et des autres.