Archive pour la catégorie ‘Actualités’

8 mars : Journée internationale des droits des femmes

jeudi 24 février 2022

La journée internationale des femmes approche à grands pas. Plusieurs activités ont été organisées afin de célébrer ce moment rappelant l’importance de respecter et de honorer les droits des femmes partout dans le monde.

Le 5 mars, à 11h00, vous pouvez participer au webinaire Les femmes en lutte au-delà de la pandémie. Cet événement virtuel a été organisé par l’alliance Femmes de Diverses Origines.Ce même réseau a organisé la tenue d’une manif publique pour le respect des droits des femmes qui aura lieu dimanche, le 12 mars, et qui partira du Métro Parc, à Montréal.

Lire le reste de cet article »

Nos entreprises à l’international : Vers un encadrement des pratiques en 2022?

mercredi 16 février 2022

Le Regroupement pour la responsabilité sociale des entreprises (RSSE) organise la tenue d’un événement virtuel qui aura lieu mercredi, le 23 février.

Ce « sera l’occasion de mieux comprendre l’état des pratiques commerciales et du droit canadien en 2022, mais aussi d’envisager les avenues qui se présentent à nous en tant que société.

Lire le reste de cet article »

Lettre ouverte de la part des membres du regroupement CPH

jeudi 27 janvier 2022

 

Montréal, le 20 janvier 2022

 

Honorable Mélanie Joly

Ministre des Affaires étrangères

 

Nous, membres de la Concertation pour Haïti, un regroupement d’organisations et d’individus de la société civile québécoise, réclamons la mise en place d’un processus politique inclusif et transparent ayant pour objectif d’assurer la direction démocratique du pays. À cet égard, il nous apparait impératif d’inclure dans le processus de prise de décisions, les acteurs de la société civile haïtienne qui réfléchissent depuis longtemps sur la conjoncture politique et qui propose des voies de passage permettant la réappropriation des leviers de pouvoirs au peuple haïtien, notamment les organisations qui sont partie prenante de l’Accord de Montana. Fruit de plusieurs mois de travail, cet Accord est le plus large, le plus consensuel, le plus élaboré et vise une transition de rupture pour refonder l’État.

Lire le reste de cet article »

Campagne de sociofinancement : Radio Obrera de Tehuacan (Mexique)

lundi 13 décembre 2021

Le Centre international de solidarité ouvrière lance une campagne de sociofinancement pour appuyer la Commission des droits humains et du travail de la vallée de Tehuacán (Mexique) dans son projet de création d’une station de radio communautaire, la « Tehuacanera, Radio Obrera y Maquilera FM ». Cette radio communautaire diffusera, dans les principales langues autochtones et en espagnol, de l’information sur les droits des travailleuses et travailleurs, sur les droits des femmes et sur les luttes populaires locales dans un contexte où le Mexique vit actuellement la plus grande réforme de son Code du travail depuis 100 ans.

 

Les fonds recueillis serviront à se procurer l’équipement de base pour établir la station de radio.

Pour faire un don, cliquez sur le lien ici.

 


 

Le contexte 

 

 

Depuis les années quatre-vingt, la vallée de Tehuacán concentre un très grand nombre de manufactures vouées à l’assemblage de produits à bas coûts pour l’exportation, appelées des «maquiladoras». Notamment dans le domaine du textile, on y a documenté de graves situations de travail infantile, de harcèlement et d’exploitation sexuelle des travailleuses et des violations systématiques des lois du travail et de la sécurité sociale.

Au fil des années, cette région a été le lieu de nombreuses batailles pour tenter de libérer les ouvrières et ouvriers du joug de pseudo-syndicats corrompus à la solde des entreprises, appelés «charros». Depuis plus de trente ans, des organisations partenaires du CISO comme le Frente Auténtico del Trabajo (FAT) et la Comisión de Derechos Humanos y Laborales del Valle de Tehuacán y luttent pour organiser et mobiliser les travailleurs et travailleuses des maquiladoras de la région en vue du respect de leurs droits. La réforme du droit mexicain du travail, enclenchée depuis 2019, offre une occasion historique de modifier le rapport de force et de faire avancer ces droits, mais elle restera lettre morte si les travailleuses et travailleurs ne sont pas informé.e.s et sensibilisé.e.s sur les nouveaux mécanismes leur permettant de les exercer.

 

La mise sur pied de la radio « Tehuacanera, Radio Obrera y Maquilera FM » permettra de contribuer à cet effort d’information et de conscientisation de la population locale et ce, dans les principales langues autochtones de même qu’en espagnol.

Des travailleurs et des travailleuses mangent à proximité de l’usine.

L’eau bleue des usines de nettoyage des jeans est distribuée par des réseaux d’irrigations dans les champs de maïs de la région de Tehuacan.

 

 

Appel à contribution

 

 

C’est dans un esprit de solidarité avec les travailleuses et travailleurs de la région de Tehuacán qui luttent pour le respect de leurs droits et en soutien à la Commission, qui souhaite y faire entendre leurs voix, que le CISO vous invite à soutenir cette campagne de sociofinancement.

Pour aider à la réalisation de cet important projet, toutes les contributions, grandes ou modestes, sont les bienvenues et feront une réelle différence, qu’elles proviennent de vos organisations syndicales ou qu’il s’agisse de dons individuels.

Les contributions de 25$ ou plus vous donneront la possibilité de recevoir, à la clôture de la campagne de financement, de magnifiques photos réalisées par Éric Demers, photojournaliste et conseiller au service des communications de la FTQ, lors d’un stage intersyndical du CISO dans la région de Tehuacán. Les publications d’Éric peuvent être consultées via ce lien.

1) Pour les dons de plus de 25$, vous recevrez les 5 photos qui illustrent cet appel en format carte postale (format 4 x 6)
2) Pour les dons de plus de 40$, vous recevrez une des photos au choix (format 8 x 12)
3) Pour les dons de plus de 100$, vous recevrez deux photos au choix (format 8 x 12)

4) Pour les dons de plus de 150$, vous recevrez trois photos au choix (8 x 12)

Merci d’avance de votre solidarité et de faire circuler cette campagne dans vos réseaux !

Cliquez ici, pour faire un don

Jouets, vélos et autres objets du quotidien font partie du «décor» des ateliers de vêtements. Au fond de la cour, l’unique chambre à coucher où logent les 5 membres de la famille.

Les jeunes femmes comme cette travailleuse des ateliers de vêtements font face à un inquétant taux de grossesse juvénile. Dans la région de Tehuacan, 3 grossesses sur 10 concernent des adolescentes entre 12 et 19 ans.

Solidarité avec Mamadou Konaté, travailleur essentiel, migrant ayant des droits!

mardi 9 novembre 2021

Le 3 novembre dernier, c’est devant les bureaux d’Immigration Canada au Complexe Guy Favreau que député.es, actrices et acteurs de la société civile, représentant.es politiques et ami.es se sont mobilisé.es dans un esprit de solidarité afin de freiner la déportation de Mamadou Konaté.

Le 16 septembre 2020, Mamadou Konaté, travailleur essentiel en CHSLD durant toute la pandémie, a été arrêté et envoyé au Centre de surveillance de l’immigration à Laval. Aujourd’hui, il fait actuellement face à un avis de déportation pour le 19 novembre prochain, le « remerciant » ainsi des années où il a contribué socialement et économiquement aux sociétés québécoises et canadiennes, dans un espoir d’une vie meilleure.

Un remerciement tel que celui reçu par Mamadou, n’est souhaité à personne. Et pourtant, à tous les jours, plus de 33 personnes comme Mamadou sont déportées du Canada, sous la juridiction d’Immigration Canada, en partenariat avec le gouvernement québécois, comme le souligne Noémie Beauvais, organisatrice communautaire au Centre des travailleuses et travailleurs migrants-CTTI. Depuis le début de la pandémie, on estime le nombre de déportations à plus de 12 000 migrant.es au Canada.

Il y a deux semaine, c’est l’histoire de Firas Bouzgarrou, travailleur migrant tunisien qui s’ajoute à la myriade d’histoires d’horreur vécues par ces travailleuses et travailleurs alors que M. Bouzgarrou a reçu l’appel des services d’Immigration Canada deux heures avant le décollage de son vol, pour se faire annoncer in extremis qu’il obtiendrait une prolongation de séjour afin de régulariser son statut.

Pour Mme Françoise David, ancienne députée de l’Assemblée nationale du Québec, « c’est faire preuve de cruauté mentale de faire vivre [cette angoisse] aux migrantes et migrants. »

Elle souligne également l’incohérence des dernières dispositions du programme de migration proposées par le gouvernement de François Legault, selon lesquelles seul.es les migrant.es qui fournissent des « soins directs » aux patients peuvent avoir accès au programme spécial d’accès à la résidence permanente, mais pas les autres. En d’autres termes, « celles et ceux qui lavent des corps sont admis tandis que celles et ceux qui lavent des murs, elles et eux, non. »

Force est de constater que ce « contact direct », cette condition de proximité exigée de nos anges gardiens à l’endroit des populations malades et des plus vulnérables de la province n’est pas un principe réciproque que le gouvernement de François Legault applique en retour à leur endroit.

Alors que l’introduction de ces dispositions discriminatoires est en complète contradiction avec le problème endémique de pénurie de main-d’œuvre qui touche diverses industries et services publics à l’échelle de la province, le gouvernement de la CAQ vient d’annoncer qu’il prévoit accueillir un nombre inédit de 70 000 migrant.e.s en 2022, afin de répondre à la situation ouvrière précaire actuelle. En d’autres termes, plus d’histoires telles que MM. Konaté et Bouzgarrou s’ajouteront à la liste si rien n’est fait.

Face à ce constat, la coordonnatrice du CISO, Amélie Nguyen, déconstruit le faux mythe véhiculé par les gouvernements québécois et canadien ainsi que par les croyances populaires  selon lequel il y aurait de « bons et de mauvais migrants et migrantes » et que l’accès aux droits devrait être fondé sur le mérite. Ces travailleuses et travailleurs erronément catégorisés de « non-qualifié.es » sont dès lors traité.es comme de la « marchandise jetable». En effet, d’un côté se trouveraient les migrant.es, qui, à force de sacrifice et de souffrance silencieuse « méritent» de se tailler une place au sein de la société québécoise. De l’autre, les migrant.es qui ne répondent plus aux besoins de la société d’accueil et qui se voient expulsé.es malgré les contributions économiques et sociales faites à cette même société d’accueil. Il devient alors essentiel de réagir à la souffrance des migrants par la régularisation des sans-statuts.

C’est sur une note d’espoir et d’altruisme que les mots de Mamadou résonnent au moment de la clôture de la manifestation lorsqu’il nous « encourage à continuer de défendre les droits des migrant.es qu’il soit déporté ou pas […], car [il a] reçu beaucoup d’amour ici, au Québec ».

AGISSEZ MAINTENANT!

Le CISO vous invite à signer rapidement et à faire circuler la pétition pour demander de manière urgente l’annulation de l’ordre de déportation de Mamadou Konaté, prévue le 19 novembre prochain.

En solidarité avec Mamadou.

 

Texte et photos : Leïla Mérabet

Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

jeudi 7 octobre 2021
C’est au milieu d’une mer de chandails orange que se tenait, le 30 septembre dernier, la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, visant à sensibiliser la population au sujet des expériences douloureuses vécues par les peuples autochtones victimes du système des pensionnats au Canada et de leurs séquelles durables.

Lire le reste de cet article »

Un appel de la société civile haïtienne

lundi 9 août 2021
Nous vous invitons à consulter cette lettre ouverte au premier ministre Justin Trudeau, signée par le CISO, certains de ses membres syndicaux et des organismes de solidarité internationale, et qui vise à solliciter une rencontre avec ce dernier afin de lui faire part des consensus établis et partager l’appel de la société civile haïtienne.

Lire le reste de cet article »

Résolution d’urgence en solidarité avec la Palestine

lundi 31 mai 2021
Un appel urgent de nombreux syndicats palestiniens à mettre en place des actions concrètes de solidarité envers le peuple palestinien :
« Nous, les syndicats palestiniens et les organisations de travailleurs et travailleuses de toute la Palestine historique appelons nos frères et sœurs du mouvement syndical mondial à prendre des mesures immédiates en solidarité avec la lutte du peuple palestinien pour la liberté et la justice. »
Appel
Le CISO invite en ce sens les syndicats et organisations de défense des droits des travailleuses et travailleurs à adopter de manière urgente cette résolution de solidarité avec la Palestine, rédigée par le CISO, et à rendre cet appui public au plus grand nombre.
Résolution d’urgence pour la Palestine
Nous ne nous tairons pas!

Déclaration de la mission québécoise et canadienne d’observation des droits humains au Chili

jeudi 10 décembre 2020
Dans un contexte de célébration de la Journée internationale des droits humains des Nations-Unies et de réalisation, pour cette occasion, de campagnes internationales de dénonciations des violations aux droits humains au Chili et …

Lire le reste de cet article »

Haïti en colère

lundi 21 octobre 2019

 

Témoignage de Marie Marsolais, membre de l’AREQ et administratrice du CISO, au retour d’Haïti

Lire le reste de cet article »