Campagne de sociofinancement : Radio Obrera de Tehuacan (Mexique)

Le Centre international de solidarité ouvrière lance une campagne de sociofinancement pour appuyer la Commission des droits humains et du travail de la vallée de Tehuacán (Mexique) dans son projet de création d’une station de radio communautaire, la « Tehuacanera, Radio Obrera y Maquilera FM ». Cette radio communautaire diffusera, dans les principales langues autochtones et en espagnol, de l’information sur les droits des travailleuses et travailleurs, sur les droits des femmes et sur les luttes populaires locales dans un contexte où le Mexique vit actuellement la plus grande réforme de son Code du travail depuis 100 ans.

 

Les fonds recueillis serviront à se procurer l’équipement de base pour établir la station de radio.

Pour faire un don, cliquez sur le lien ici.

 


 

Le contexte 

 

 

Depuis les années quatre-vingt, la vallée de Tehuacán concentre un très grand nombre de manufactures vouées à l’assemblage de produits à bas coûts pour l’exportation, appelées des «maquiladoras». Notamment dans le domaine du textile, on y a documenté de graves situations de travail infantile, de harcèlement et d’exploitation sexuelle des travailleuses et des violations systématiques des lois du travail et de la sécurité sociale.

Au fil des années, cette région a été le lieu de nombreuses batailles pour tenter de libérer les ouvrières et ouvriers du joug de pseudo-syndicats corrompus à la solde des entreprises, appelés «charros». Depuis plus de trente ans, des organisations partenaires du CISO comme le Frente Auténtico del Trabajo (FAT) et la Comisión de Derechos Humanos y Laborales del Valle de Tehuacán y luttent pour organiser et mobiliser les travailleurs et travailleuses des maquiladoras de la région en vue du respect de leurs droits. La réforme du droit mexicain du travail, enclenchée depuis 2019, offre une occasion historique de modifier le rapport de force et de faire avancer ces droits, mais elle restera lettre morte si les travailleuses et travailleurs ne sont pas informé.e.s et sensibilisé.e.s sur les nouveaux mécanismes leur permettant de les exercer.

 

La mise sur pied de la radio « Tehuacanera, Radio Obrera y Maquilera FM » permettra de contribuer à cet effort d’information et de conscientisation de la population locale et ce, dans les principales langues autochtones de même qu’en espagnol.

Des travailleurs et des travailleuses mangent à proximité de l’usine.

L’eau bleue des usines de nettoyage des jeans est distribuée par des réseaux d’irrigations dans les champs de maïs de la région de Tehuacan.

 

 

Appel à contribution

 

 

C’est dans un esprit de solidarité avec les travailleuses et travailleurs de la région de Tehuacán qui luttent pour le respect de leurs droits et en soutien à la Commission, qui souhaite y faire entendre leurs voix, que le CISO vous invite à soutenir cette campagne de sociofinancement.

Pour aider à la réalisation de cet important projet, toutes les contributions, grandes ou modestes, sont les bienvenues et feront une réelle différence, qu’elles proviennent de vos organisations syndicales ou qu’il s’agisse de dons individuels.

Les contributions de 25$ ou plus vous donneront la possibilité de recevoir, à la clôture de la campagne de financement, de magnifiques photos réalisées par Éric Demers, photojournaliste et conseiller au service des communications de la FTQ, lors d’un stage intersyndical du CISO dans la région de Tehuacán. Les publications d’Éric peuvent être consultées via ce lien : publications

1) Pour les dons de plus de 25$, vous recevrez les 5 photos qui illustrent cet appel en format carte postale (format 4 x 6)
2) Pour les dons de plus de 40$, vous recevrez une des photos au choix (format 8 x 12)
3) Pour les dons de plus de 100$, vous recevrez deux photos au choix (format 8 x 12)

4) Pour les dons de plus de 150$, vous recevrez trois photos au choix (8 x 12)

Merci d’avance de votre solidarité et de faire circuler cette campagne dans vos réseaux !

Cliquez ici, pour faire un don

Jouets, vélos et autres objets du quotidien font partie du «décor» des ateliers de vêtements. Au fond de la cour, l’unique chambre à coucher où logent les 5 membres de la famille.

Les jeunes femmes comme cette travailleuse des ateliers de vêtements font face à un inquétant taux de grossesse juvénile. Dans la région de Tehuacan, 3 grossesses sur 10 concernent des adolescentes entre 12 et 19 ans.